• Dans le massif du Pinde

    Agrafa demeure pour les initiés ce terroir montagneux, quasi “inaccessible” il y a encore quelques années, entouré paraît-il de mystère. Cette région étendue, regorge de joyaux perchés sur les flancs de ses pentes, dominant les flots, les vallées étriquées et les lacs, portant en leurs pierres toute la richesse du patrimoine régional. Entre lacs et montagne, ces villages composent alors le caractère unique de la Grèce continentale, un mélange… si possible harmonieux de culture, d’histoire et de plaisirs gastronomiques, dans un décor naturel exceptionnel.

  • Ponts et chaussées

    En Thessalie occidentale, non loin des célèbres Météores, se trouve le village de Sarakína à son pont historique homonyme, sous lequel passe le lit de la rivière Piniós. Ce dernier, servait autrefois au transport d’alors, vers les bourgades de la contrée d’Aspropótamos, dans le massif du Pinde, entre la Thessalie et la région voisine de l’Épire. “La somptuosité du pont à plusieurs arches, combinée au grand rocher adjacent, s’impose au visiteur”, peut-on lire en consultant les documents de promotion touristique, édités par les autorités locales. Ou plutôt, il s’imposait.